Evolution du projet

Il faut distinguer deux périodes dans l'organisation du programme : avant et après avril 2005.

De 1990 à avril 2005

Levés de terrain – Lecture scientifique

Les levés de terrain, le report sur carte au 1/10 000 et la description des affleurements et sondages, le tracé au 1/10 000 des minutes de la carte géologique, l'élaboration des coupes, des colonnes lithostratigraphiques, de la légende lithologiques, du schéma structural et la rédaction des notices explicatives sont assurés par les Géologues de terrain engagés sur le programme. La maintenance des bases de données associées et la réalisation des illustrations ou des documents techniques nécessaires sont assurées par la dactylo et la dessinatrice.

La base de la géologie est le terrain, le contact réel avec les roches. Il est donc impensable d'exercer un suivi des travaux sans réunions de terrain. Le but de ces réunions est non seulement d'appréhender l'état d'avancement des travaux ou les problèmes rencontrés, mais aussi l'occasion de raffermir les liens entre les différents participants au projet pour constituer ainsi une véritable équipe homogène. Organisées en moyenne tous les trois mois, elles ont atteint leur objectif tout en permettant la résolution de certains problèmes précis par le biais de nombreuses discussions fructueuses.

Afin de répondre aux critères habituels des publications scientifiques, il a été institué un Comité de Lecture, composé de Docteurs en géologie bénévoles, chargé de la relecture scientifique des cartes et notices et de proposer des corrections aux auteurs.

Coordination scientifique

A partir de 1997, un des Géologues de terrain a été chargé, en liaison avec le Géologue-Chef de projet à l'Administration, à Jambes, d'assurer la coordination scientifique du projet, le contrôle de la BD "Affleurements et sondages" et la tenue à jour de la BD "Formations".

Suivi des travaux

Dès 1990, les conventions avaient désigné, comme "Comité de Pilotage," l' "Association pour la Révision de la Carte géologique de la Wallonie". Cette association de fait avait un caractère scientifique et avait été créée en parallèle au projet initial (1990-92), pour guider sa réalisation, exécutée alors sous subvention. Elle a ensuite été désignée, en 1992, comme "Comité de Pilotage" de la convention postérieure (remplaçant la subvention, sur demande de l'Inspection des Finances).

Le Comité de Pilotage avait pour mission principale de s'assurer du respect de la convention et des cahiers des charges, du suivi des travaux de cartographie et de l'examen et de la résolution des problèmes divers qui peuvent surgir à tous les niveaux.

Des réunions de terrain permettent d'appréhender l'état d'avancement des travaux et les problèmes rencontrés par les diverses équipes mais aussi de partager leur expérience.

Le suivi administratif et budgétaire du projet est assuré par l'Administration, successivement par Ir. G. AUQUIERE (1990-1997), Dr. L. FRANSSEN (1997-2000), J.-P. LANNOY (2001-2003) et Ir. D. PACYNA (2003-?).

Publication des cartes

La publication de la Carte n'était pas intégrée à la convention. Elle n'a été décidée qu'en 1992. La première feuille a été imprimée en avril 1994, soit quatre années après le début du Programme.

Suite au décès de L. FRANSSEN, Géologue-Chef de projet, en mai 2000 (et à son absence depuis septembre 1999) et suite au changement de service, en décembre 2003, du second dessinateur (arrivé en 1998), il avait alors été proposé d'engager un géologue supplémentaire et un secrétariat à mi-temps pour essayer de juguler et de rattraper les retards à l'impression (avenants à la convention principale, du 01/01/2004 au 30/06/2006, puis intégration à la convention jusqu'au 1er août 2008).

Jusqu'en août 2006, la numérisation des minutes de la carte géologiques, des coupes et des cartes d'affleurements était assurée par l'Administration au travers de marchés passés avec l'extérieur.

Un Comité d'Edition a été institué pour vérifier les cartes numérisées avant le processus d'impression ainsi que pour assurer l'homogénéité de la présentation des cartes publiées.

 

A partir d'avril 2005

Réorganisation du processus général de révision de la Carte

Fin 2004 et début 2005, un travail d'analyse des problèmes et de recherche d'un processus plus efficace sur toute la chaîne de production a été mené en collaboration étroite entre la Cellule Sous-sol/Géologie, l'équipe du projet à Jambes et les acteurs de terrain. Il en est résulté une réorganisation du processus de suivi du projet, trouvant son appui essentiel dans une assistance et une coordination continue, technique et scientifique, entre les levés de terrain et les opérations de préparation à l'édition des cartes, et dans un rôle centralisateur du secrétariat. Ce nouveau processus, présenté au Comité de Pilotage du 20 avril 2005, intègre également l'action des lecteurs et rapporteur scientifiques bénévoles, ajoutés en cours de projet depuis 1992 (certification "publication scientifique"), au niveau du travail de l'Administration.

Cette nouvelle organisation, destinée aux cartes alors en cours de levé et à celles à venir, a trouvé à s'appliquer, au cas par cas, aux cartes en cours.

Le respect des processus internes à cette nouvelle organisation doit permettre de lever et de publier (papier/Internet) une carte en 22 à 24 mois (environ 12 mois pour les levés de terrain et les minutes des documents, le gain intervenant surtout aux étapes postérieures). Les cartes publiées auront subi des contrôles techniques et une lecture scientifique, ainsi que l'imprimatur d'un rapporteur scientifique. La valeur scientifique est ainsi certifiée selon les procédures en vigueur en la matière.

Changement de la structure de suivi administratif du projet

Jusqu'en juillet 2006, le "Comité de Pilotage" de la Carte était l' "Association pour la Révision de la Carte géologique de la Wallonie", dont question, précédemment, au point 3.1.3.

En pratique, cette "Association" n'a jamais eu d'existence réelle. Ses membres n'y ont été désignés qu'à sa création en 1990, voire jamais (pas de désignation des représentants de la Région).

Le rôle du Comité de Suivi doit d'abord être de contrôler l'exécution du marché et de réceptionner les travaux remis. Des scientifiques doivent néanmoins assurer l'accompagnement scientifique général de la Carte et en guider la réalisation par leurs conseils et avis éclairés. La structure de suivi a donc été modifiée en confiant les obligations liées au suivi administratif et au contrôle de l'exécution du travail à un "Comité de Suivi de la Convention", plus classique, auquel des conseillers scientifiques invités viennent prêter assistance.

Depuis le 1er juillet 2006 (adaptation le 1er juillet 2008, pour le passage en convention de recherches collectives), le Comité de Suivi est composé comme suit :

  • le Fonctionnaire dirigeant, ou son délégué désigné, représentant de la Région wallonne, Direction générale opérationnelle Agriculture, Ressources naturelles et Environnement ;
  • un représentant du Ministre qui a les ressources du sous-sol dans ses attributions ;
  • un représentant de la Région wallonne, représentant les intérêts des utilisateurs de la Carte ;
  • les quatre représentants, ou leur délégué respectif désigné, des Universités et Institutions contractantes (UMs/FPMs, UCL, ULB et IRSNB/SGB) ;
  • un représentant du Comité de Coordination Scientifique et Technique (CCST) ;
  • le Rapporteur scientifique ;
  • un représentant de la Commission belge de stratigraphie (depuis le 1er juillet 2009, en lieu et place de l'Académie pour les Applications de la Science (CAPAS)) ;
  • un représentant du Comité cartographique.

Le Comité de Suivi de la Convention assure les missions suivantes :

  • il s'assure de la bonne exécution du présent contrat, conformément à son dispositif, au cahier des charges et aux instructions particulières techniques et scientifiques adoptées par lui ;
  • il s'assure du respect des délais d'exécution fixés par la convention d'exécution des plans triennaux; à cet effet, il examine les propositions des Contractants au cas où l'un d'eux serait empêché pour un délai tel que le processus de révision de la Carte pourrait en être perturbé ;
  • il examine, contrôle, discute et entérine les rapports intermédiaires remis par les Contractants ;
  • il coordonne les aspects scientifiques et techniques en cours de levé des cartes, en fonction des prescriptions de la convention et de ses annexes ou des directives particulières adoptées par lui-même, en complément du cahier des charges ;
  • il procède à la réception définitive des travaux remis par les Contractants, selon les règles et le processus établis par lui ;
  • en cas de retard programmé et justifié dans l'exécution des tâches fixées, il examine l'opportunité de prolonger les délais, via un avenant.

Le Comité de Suivi est représenté au Comité de Pilotage de la Carte hydrogéologique.

Enquête en ligne

Accès à l'enquête !

Enquête Sous-sol

Enquête Sous-sol   Enquête Sous-sol

Effondrements
et anciennes exploitations